erantzun iruzkin honi

Friture sur la ligne TGV Andoain

Goizeder TABERNA

L’entreprise avait commencé les travaux sans permis d’activité, la nouvelle municipalité Bildu (coalition abertzale) d’Andoain a donc ordonné leur arrêt. La société Azpikola 2004 avait entamé les travaux de la carrière d’Azpikola avec uniquement un permis de construire accordé par l’antérieure municipalité PSE-EE (socialiste).

“Selon la loi, le permis d’activité et le permis de construire sont obligatoires avant de lancer des travaux”, explique Ainara Rodriguez, la première adjointe au maire d’Andoain. Mais Azpikola 2004 a sauté une étape. La mairie a donc suspendu les travaux le temps de la régularisation de la situation, prévue courant septembre.

La carrière, inexploitée depuis 30 ans, devrait servir à entreposer les matériaux extraits du chantier du Y basque, soit des tronçons Zizurkil-Andoain et Andoain-Urnieta. Une zone classée jusqu’à ce jour non constructible. Malgré les avis défavorables des techniciens municipaux, il semblerait que l’ancienne majorité ait voulu convertir ce terrain en zone industrielle.

Pas de retard

Hier, le gouvernement de Gasteiz et la société ETS, chargée des travaux du TGV, ont fait savoir que l’arrêt de ces travaux n’engendre aucun retard pour le Y basque, “puisque la carrière ne fait pas partie du tracé du tronçon Zizurkil-Andoain”, tronçon qui n’est pas encore en travaux. Les promoteurs sont confiants quant à la rapidité de la procédure administrative en cours. 

Coup d’accélérateur en 2011

Le gouvernement de Gasteiz a réservé un budget de 275 millions d’euros pour les travaux de la partie gipuzkoar du Y basque. C’est pour rattraper le retard cumulé par rapport au reste du projet qu’il a renforcé le budget avec 50 millions d’euros de plus qu’en 2010. C’est la plus grosse dotation dont la province ait jamais bénéficié. De 5 millions d’euros consacrés en 2008, le budget était passé à 160 millions d’euros en 2010, d’après la presse gipuzkoar.

Pourtant, en Bizkaia et en Araba, le projet a subi des restrictions budgétaires de la part du ministère des Infrastructures espagnol. Les entreprises qui ont en charge les travaux de ces tronçons sont donc tenues à ne pas faire de zèle.

Le département des Travaux publics du gouvernement de Gasteiz espère que 100 % des travaux prévus en 2011 pour le Gipuzkoa seront réalisés. Les promoteurs du Y basque visent l’arrivée du TGV à Donostia pour 2016.

Le tronçon Andoain-Urnieta est l’un des 15 tronçons en travaux cette année en Gipuzkoa sur un total de 20.

Ailleurs, en Araba et Bizkaia, la presse locale avait observé par endroits la paralysie des travaux, en 2010, les entreprises avançant plus vite que prévu. Cette année, les travaux avancent et plus de la moitié du Y basque devrait être réalisée.

Etiketa(k):

Erantzun

The content of this field is kept private and will not be shown publicly.
  • Baimendutako HTML markak: <p> <sup> <blockquote> <img> <h1> <h2> <h3> <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <br /> <object> <param> <embed> <i> <span>
  • Lineak eta paragrafoak automatikoki egiten dira.

Formatu aukerei buruz informazio gehiago

CAPTCHA
Galdera hau pertsona bat zarela egiaztatzeko da, eta automatikoki sartzen duten Spam-a gelditzeko
          ____         _   _  _     ______ 
|___ \ | | | || | | ____|
_ _ __) | | | | || |_ | |__
| | | | |__ < _ | | |__ _| | __|
| |_| | ___) | | |__| | | | | |
\__, | |____/ \____/ |_| |_|
__/ |
|___/
Enter the code depicted in ASCII art style.